Événements virtuels ou 3D : quel format privilégier ?_background

Traverser les allées d’un salon professionnel, serrer des poignées de mains, prendre un café avec un prospect pour discuter d’une opportunité…

Ces souvenirs vous paraissent lointains ? Pourtant, avec la digitalisation des événements et l’essor du 3D, vous pourriez rapidement en retrouver l’illusion.

Pour y parvenir, la méthode semble simple : utiliser virtuellement les codes du réel, grâce à la 3D. Sauf qu’en pratique, l’événement 3D n’est pas toujours LA meilleure solution à adopter. Mais pourquoi, au juste ? Et avant tout, comment différencier ce format des événements virtuels ?

Toutes nos réponses sont dans cet article 👇

Événements virtuels et 3D : les différences à connaître

L’événement 3D est un événement virtuel…

A la question “qu’est-ce qu’un événement 3D ?”, notre définition est la suivante :

💡 Un événement 3D (en 3 Dimensions) est un format immersif. Il reproduit les codes d’une rencontre réelle (du lieu aux participants) mais de façon virtuelle. Les trois dimensions permettent une visualisation, une modélisation et une participation dites “augmentées”.

Les participants peuvent ainsi créer un avatar à leur effigie ou non, puis se déplacer et interagir virtuellement. Les organisateurs, quant à eux, peuvent reproduire en 3D des produits à présenter ou des lieux à faire visiter.

La 3D permet de dynamiser un événement grâce à une approche immersive. S’inspirant des codes de la gamification (création d’un personnage comme “avatar”, évolution dans un monde virtuel), les participants se retrouvent plongés dans une nouvelle dimension.

Dans certains secteurs comme l’architecture, les événements 3D facilitent la projection. Grâce à la réalité augmentée, vous pouvez faire visiter un lieu ou digitaliser une exposition. Mais cette approche n’est pas la clé de toutes les rencontres virtuelles !

D’ailleurs, saviez-vous que l'événement 3D est par essence un événement virtuel… Mais que l'événement virtuel n’est pas nécessairement en 3 dimensions ? 🤔

...Mais l'événement virtuel n’est pas un événement 3D !

La crise du Covid-19 a accéléré l’essor des rendez-vous digitaux. Visioconférences, webinaires, événements virtuels ou 3D… Les rencontres évoluent et notre jargon s’enrichit. Pourtant, il n’est pas rare de confondre les différents formats.

Si l’événement 3D est un format virtuel, l'événement virtuel n’est pas nécessairement en 3D. Lors du choix d’un événement, la 3D n’est d’ailleurs pas le critère le plus plébiscité.

Aujourd’hui, les entreprises ont des attentes bien spécifiques. En entrant dans l’ère du “new normal”, les enjeux ont évolué. Désormais, l’objectif est de renforcer le lien interne et externe entre les parties prenantes malgré la distance. Dans le cadre d'une rencontre professionnelle en ligne, l’engagement doit primer sur le divertissement. Et c’est justement ce que proposent les événements virtuels.

💡 Un événement virtuel est un moment d’échange et de partage 100 % en ligne. Diffusé grâce à une plateforme comme MeltingSpot, l'événement virtuel permet de rassembler des participants du monde entier. Les types de rencontres sont multiples : séminaires, formations, vidéos lives, tables rondes, conférences, rendez-vous, pitch… Quelle que soit l’occasion, ce format interactif est une précieuse alternative pour les entreprises.

3 raisons de privilégier l’événement virtuel à l'événement 3D

Un coût plus accessible

Contrairement aux événements physiques, les rendez-vous en ligne sont nettement moins onéreux. Vous n’avez pas à vous soucier de la location du lieu, de l’aménagement, de la logistique, des frais de personnel… En passant au virtuel, les économies sont réelles.

Mais attention ! Tous les événements virtuels n’ont pas le même prix. Si vous souhaitez utiliser des technologies comme la 3D et la réalité augmentée, le budget global peut vite s’envoler. Selon son importance, un événement 3D représenterait un coût total de 100 000 à 400 000€.

De son côté, l’événement virtuel comprend le coût de la plateforme choisie, les conférenciers, les frais de communication, la location d’un stand virtuel en cas de salon et éventuellement, un technicien pour assurer le bon déroulement de la rencontre le jour J. L’enveloppe totale est nettement inférieure à celle d’une rencontre 3D. Pour organiser un événement virtuel, comptez un budget de 1 000 à 10 000 en moyenne. En comparaison, le budget peut être 10 fois moins élevé sans 3D ! 💸

La simplicité du format

L’événement 3D est un format sophistiqué, s’appuyant sur différentes technologies. De l’intégration technique à la compréhension de l’événement par les participants, plusieurs points de frictions peuvent apparaître. Le côté novateur peut faire peur, car moins répandu donc moins bien maîtrisé dans le cadre professionnel.

De son côté, l’évent virtuel s’appuie sur une plateforme simple d’utilisation. La praticité du format concerne aussi bien les organisateurs que les participants. Sans grandes connaissances en digital, la réussite de l’événement peut être assurée. Pour les invités, pas besoin de créer un avatar, de comprendre comment se déplacer dans un monde fictif, d’apprendre les différents codes et usages de la réalité augmentée… L’événement virtuel permet de rassembler, d’animer et d’interagir en toute simplicité.

Un engagement plus fort

Créer une rencontre engageante est l’objectif clé des entreprises. Mais pour engager ses clients, partenaires ou collaborateurs lors d’un événement virtuel BtoB, encore faut-il que l’expérience utilisateur soit optimisée.

Nous l’avons vu précédemment, le côté novateur d’un rendez-vous 3D peut faire peur aux participants. Pour les organisateurs, le risque est de “gadgétiser” une rencontre qui n’a pas nécessairement besoin de l’être. Même sur le digital, il est important de ne pas laisser la technologie cannibaliser le contenu, les échanges ou les interactions. Finalement, immersif ne rime pas systématiquement avec engagement. Pour certaines entreprises comme Quantalys, l'événement virtuel est même un choix désigné comme “plus percutant” :


« Nous avons dans un premier temps songé à une version 3D avec des personnages qui se baladent dans des allées comme dans un vrai salon mais je ne trouvais pas cela très innovant. Nous sommes une société digitale. Je voulais quelque chose de plus percutant. C’est pourquoi nous avons opté pour la plateforme MeltingSpot. J’ai bien aimé son côté épuré et simple d’utilisation » - Mariane Barré, Event Manager chez Quantalys

🚀 Ainsi, en privilégiant une plateforme comme MeltingSpot, l’engagement est maximisé. Les participants peuvent facilement poser des questions, réseauter, vivre des expériences collaboratives… Le tout, avec un budget moins élevé que pour un événement 3D, et en toute simplicité !

Alors, prêts à faire des événements virtuels une réalité ?




Partager cet article : Lien copié au presse-papier !