Pourquoi le futur des événements sera hybride_background

Après la sidération et l’inquiétude, les professionnels de l’événementiel ont réagi face à la crise en lançant des événements 100% digital.

Après un an derrière les écrans, tous ont hâte de retrouver les allées de leurs salons et les discussions autour d’un café. Mais cette année a aussi montré tous les avantages du digital et plus personne n’a envie de revenir totalement en arrière. Mi physique, mi virtuel, le futur des événements sera hybride

En mars 2021, avait lieu “la semaine digitale du Tourisme”. L’événement organisé par Comexposium était une première pour cette entreprise, leader dans le domaine de l’organisation de salons en France.

Cet événement était très regardé chez Comexposium qui organise de nombreux salons. Nous savions que le résultat de ce premier salon digital serait analysé et influencerait nos futures décisions. Il a montré que cela pouvait marcher. Nous imaginons dans le futur des événements hybrides ou le digital viendra en complément de l’événement physique.,

explique Marianne Chandernagor, directrice du pôle Salon.

L’événement hybride révolutionne le monde de l’événementiel

L’événement hybride appelé aussi phygital est bel et bien en train de révolutionner le monde de l’événementiel. « Les événements hybrides sont pour moi le futur de l’événementiel. J’y ai toujours cru même avant la crise sanitaire », assure Anne-Sophie Frenove, CEO de la start-up Cosmo Connected. Cette jeune entreprise propose aux citadins des objets connectés afin de se déplacer à vélo, à trottinette, à scooter ou à moto en toute sécurité. Elle organise depuis un an des tables rondes sur le thème de la mobilité afin de se positionner comme un acteur majeur de la prévention routière. « Le présentiel est nécessaire car nous avons besoin de nous voir et d’échanger. Mais la version digitale nous permettra d’aller toucher tous ceux qui ne peuvent pas se déplacer ou qui se trouvent à l’étranger », ajoute-t-elle.




Une audience large à moindre coût

Des plus grands salons internationaux comme ceux de Comexposium, aux conférences de Cosmo Connected en passant par des rendez-vous de réseautage comme le fait le fonds d’investissement CapHorn, tous les événements peuvent s’imaginer en hybrides. En effet, le format phygital offre de nombreux avantages. Tout d’abord, les événements hybrides donnent l’opportunité de toucher une audience bien plus large et développer ainsi sa notoriété sans augmenter la facture ! Le ROI est donc bien plus intéressant. Toutes les grandes entreprises s’y sont mises. La BPI a organisé en 2020 la sixième édition de « l’Inno Génération » en format hybride. L’événement a réuni 6000 visiteurs physiquement à l’Accor Arena mais a touché 18 millions de personnes grâce au digital !

L’événement hybride augmente les échanges et l’engagement

Un événement hybride est bien plus qu’une simple rediffusion d’événements physiques en format virtuel. C’est réellement une alliance des deux formats. En effet, qu’il soit devant son écran ou dans une salle, chaque participant bénéficie des mêmes contenus, peut poser ses questions, échanger et networker. Grâce aux options de chat et aux interactions basées sur les centres d’intérêts, les participants peuvent rechercher d’autres visiteurs avec leurs noms, leurs e-mails, prendre des rendez-vous et échanger en one-to-one avec eux. L’événement de la BPI a ainsi généré 16 000 interactions et rendez-vous business.

L’événement hybride génère du lead et de précieuses données

L’événement phygital permet de générer des leads grâce à un contenu de qualité et une bonne communication. «  56% des personnes inscrites n’étaient pas dans notre base de données. Ils ne connaissaient pas nos salons mais ils ont répondu présent à un événement digital », explique Marianne Chandernagor.  Et grâce aux statistiques fournies par MeltingSpot, Comexposium a pu récupérer un grand nombre de données sur les visiteurs.

L’outil statistique de la plateforme nous a permis d’avoir des chiffres précis sur le nombre d’inscrits, le taux de transformation, le nombre d’échanges et de questions, les thèmes les plus écoutés, le temps resté sur chaque live. Nous avons ainsi constaté que 57% des personnes inscrites sont venues regarder un live ou consulter un profil de partenaires. Le taux de transformation est très bon et même meilleur que le taux de transformation de nos événements physiques.

L’analyse fine du comportement des visiteurs permet ainsi de déterminer le réel retour sur investissement de l’événement et d’améliorer le contenu et l’expérience des visiteurs.

Le phygital fait vivre l’événement au-delà du salon

Avantage supplémentaire : on peut étendre l’événement avant et après le jour J. En effet, en phygital, tout ne se joue pas le jour J. Il est possible de commencer très tôt à en parler sur les réseaux sociaux, nourrissant ainsi le suspense et ancrant l’événement dans les mémoires. “Nous souhaitions une participation active pendant les lives mais le succès de l’événement se jouait aussi au nombre de personnes réagissant, likant, partageant sur les réseaux sociaux avant et après les conférences”, explique Anne-Sophie Frenove. Après le jour J, tous les contenus enregistrés offrent une mine d'informations récupérables et mise à disposition sur les réseaux sociaux en replay.  “L’idée est à la fin des live de prolonger la discussion autour des thèmes traités lors des conférences et de rebondir sur d’autres idées pour les prochaines conférences”, ajoute-elle.




L’hybride est force de créativité et d’innovation

Le 16 juillet 2020, le créateur de mode Jacquemus emmenait 110 personnes dans le strict respect des normes sanitaires à 1 heure de Paris pour assister à son défilé. 55 mannequins présentaient alors la collection printemps/été au coeur d’un champ de blé. Le spectacle est saisissant pour les happy few. Mais le show est également pensé pour les réseaux sociaux, avec une diffusion en direct sur le compte Instagram de la marque qui compte plus de 3,4 millions d’abonnés. Sa créativité a payé. L’impact médiatique est immense. Toute la presse en parle. Du côté de l’horlogerie, le secteur a aussi parié sur l’audace. Début septembre 2020 s’ouvrait les premiers « Geneva Watch Day » réunissant les plus belles marques de montres. Pour la première fois, ce salon était proposé en phygital. Le concept des Geneva Watch Days reposait sur trois piliers : décentralisation des lieux d'exposition des collections dans divers lieux de la ville, digitalisation en parallèle afin de partager l'information avec le monde entier, et enfin l’ouverture au public. Ce format novateur a rencontré un tel succès auprès des clients et de la presse qu’il a été reconduit en 2021 ! L’hybride ne freine donc pas la créativité, il en fait une force !

Faire confiance à une bonne plateforme

Pour les organisateurs d’événements phygital, la technique est la plus grande source de stress. En présentiel, on se concentre sur les participants et leurs ressentis. En virtuel, l’attention à tendance à se focaliser sur la technique. Pour Valérie Bihet, fondatrice de l’agence Vibe :

c’est une erreur de trop se préoccuper de l’aspect technique des événements en ligne. Les plateformes sont là pour répondre aux besoins des organisateurs d’événements. Ce qu’il faut surtout c’est changer son état d’esprit pour qu’un événement en ligne se transforme en une véritable expérience plutôt qu’en un webinaire. C’est le fondement du phygital. Plus tôt les organisateurs d’événement commenceront à penser phygital, plus tôt ils seront en mesure de maintenir la confiance de leurs clients.

Et ajoute Valérie Bihet, « Ce n’est pas une tendance, c’est la réalité. »

L’hybride va faire entrer l’événementiel au cœur du jeu de la stratégie marketing des entreprises

L’avenir de l’événementiel est donc bel et bien dans le phygital. L'événement hybride apporte à chaque entreprise une ouverture sur le monde et une manne de données ! Grâce à la connaissance de leur audience, les organisateurs d’événements pourront offrir à chaque visiteur de véritables expériences sur-mesures et personnalisables. L’hybride va donc sans aucun doute rapidement faire entrer l’événementiel au cœur du jeu de la stratégie marketing des entreprises. Et les plateformes comme Melting spot seront amenées à devenir non plus de simples outils technologiques mais un véritable lieu ressource où chacun pourra venir s’enrichir de contenus en live et en replay.



Partager cet article : Lien copié au presse-papier !